Avec les années le peu de connaissances acquises auprès de mes parents en matière d'herbes folles s'est beaucoup trop largement évaporé de mon cerveau.

Qu'en sera-t-il dans les années à venir ? Je crains tout oublier et j'en ressens une très profonde frustration.

J'ai l'intention de reconstituer les notions qui m'ont été transmises, et de les noter ici afin de ne plus rien oublier. Nous apprenions à reconnaître les plantes de notre région juste en les regardant. De ce fait le premier principe qu'ils nous enseignaient, consistait à ne toucher et à ne manger que les seules herbes, fruits, plantes que nous connaissions parfaitement, tous les autres étant réputés dangereux.

Les noms que leur donnaient nos parents sont des noms très approximatifs, voire probablement inexacts parfois. Je garderai malgré tous ces noms parce que mon but n'est pas une recherche de précision mais la conservation d'une certaine forme de savoir paysan qui, à mes yeux, à tout autant de valeur que n'importe quelle autre approche.

La difficulté étant peut-être de parvenir à respecter les points de vue des uns et des autres. La tolérance, et non la précision, sera donc le moteur de ce blog.